Episode 2 - La photo (VIH/SIDA)

La photo

À l'écran :

Cette vidéo décrit une fiction qui encourage l'utilisation du préservatif. La vidéo commence avec une incrustation.

Incrustation :

L'INPES présente :
Toi-même tu sais

À l'écran :

Une succession de séquences montre des visages radieux. Ensuite, une incrustation apparaît.

Incrustation :

Une fiction de prévention réalisée par
J.G Biggs

À l'écran :

La succession de séquences montrant des visages radieux se poursuit. Ensuite, une incrustation apparaît.

Incrustation :

Scénario et direction artistique
Stéphane Pocrain

À l'écran :

La succession de séquences montrant des visages radieux se poursuit. Ensuite, une incrustation apparaît.

Incrustation :

Saison 3

À l'écran :

Un homme au visage radieux se trouve sur un terrain de basket. Une incrustation apparaît.

Incrustation :

La photo

À l'écran :

Pendant qu'Aminata effectue des rangements, Blaise trouve une boîte en carton et fouille à l'intérieur.

Blaise :

Souvenirs souvenirs, c’est quoi ça ? Qu'est-ce qu’il y a dedans ? c’est quoi ça ? c’est quoi cette photo-là ? Encore la photo de Justin ? Sous mon toit ici, ce vaurien-là, avec son sourire hypocrite, sa veste, on dirait qu’il l’a acheté à Barbès là, ce type-là lui aussi il fait des photos !

Aminata :

T’es jaloux.

Blaise :

Moi jaloux ? Je suis obligé de cohabiter avec lui, rester sous le même toit que lui.

Aminata :

Mais c’est un carton de vieillerie ça, tu ne vois pas ?

Blaise :

C’est marqué souvenirs dessus, je sais lire ! c’est ici, sous mon propre toit là, tu cultives ta nostalgie tu me dis « souvenirs ».

Aminata :

Mais quelle nostalgie ? Ca fait plus de 15 ans, oh toi aussi !

Blaise :

Donc, ça fait plus de 15 ans que tu as sa photo dans tes affaires

Aminata :

N’importe quoi, toi t’es vraiment jaloux, quoi ! C’est avec toi que je vis ici, non ? Et puis j’savais même plus où elle était cette vieille photo là.

Blaise :

Ah donc tu l’as cherché ? Tu cherchais ?

Aminata :

Eh eh n’essaie pas de me chercher, là. Tu me provoques là. Je te dis que ça c’est dépassé depuis longtemps t’es en train de parler là tu blablabla qu’est-ce qu’il y a ?

Blaise :

Ah c’est moi qui blablabla dans cette maison ? C’est moi qui pisse debout dans cette maison.

Aminata :

Moi-même je pisse debout aussi, tu peux pisser debout, assis, couché, sur les côtés ça c’est ton problème tu fais ce que tu veux, mais faut pas venir me mélanger la tête avec tes histoires de jalousie là t’as compris ? Laisse-moi tranquille là hein si tu continues comme ça je vais appeler Justin.

Blaise :

Je savais, je savais ça.

Aminata :

Tu savais quoi ?

Blaise :

Je savais que tu avais son numéro.

Aminata :

Ouais.

Blaise :

Ma mère avait raison, ma mère m’a toujours dit : méfie-toi des femmes, les femmes c’est comme un serpent, quand ça fait pas de bruit quand c’est tranquille là ça cache quelque chose, mais ce quelque chose on va le trouver ça, si c’est à cause de ce vaurien-là, la photo de toute façon je ne te le donne même pas, voilà !

À l'écran :

Une incrustation apparaît à l'écran.

Incrustation :

La vengeance d'une femme ?

À l'écran :

Blaise parle avec Phil.

Phil :

Elle là, elle va le retrouver facilement, n’oublie pas, une femme retrouve toujours un homme qu’elle a aimé, toujours toujours !

Blaise :

Elle va le retrouver ?

Phil :

Mon gars, mais c’est chaud une femme en colère ! C’est mauvais deh !

Blaise :

Qu’est-ce que tu connais ?

Phil :

C’est même plus mauvais que le palu. De deux choses l’une, soit il y a un dossier là soit y a pas de dossier. S’il y a un dossier, mon gars, tu dois réagir, si y a pas de dossier, mais elle va se venger deh !

Blaise :

Se quoi ? Se venger ?

Phil :

Elle va se jeter dans les bras de Justin là comme ça là.

Blaise :

Ouais ben d’accord.

Phil :

Elle ne t’as pas menacé de l’appeler ?

Blaise :

Mais si !

Phil :

Mais alors.

Blaise :

Elle m’a menacé, mais j’ai…

Phil :

Mais, mais rien du tout, rien du tout là c’est imparable, imparable, la machine est lancée, la mécanique est lancée, c’est fini !

Blaise :

Attends ! attends !

Phil :

Sois tu casses la machine maintenant, mon gars, maintenant.

Blaise :

Ouais.

Phil :

Sois tu es foutu comme foutu, moi si j’étais toi là, j’irais trouver ce Justin-là pour le chicoter bien comme il faut là.

Blaise :

Mais tu n’es pas moi, vas le chicoter.

Phil :

C’est statistique.

Blaise :

Sta quoi ?

Phil :

Statistique, 78% des adultères se commettent 6h, 6h après la dispute conjugale. 6h, voilà regarde bien ta montre, car si tu attends 6h là quelqu’un va la consoler là-bas, quelqu’un va travailler ça déjà là-bas tu vois.

Blaise :

Ok, attends, attends.

Phil :

Moi, si j’étais toi là, j’irais fouiller son portable, regarder son Facebook, son Twitter, son bipeur, son slipper, tout ! J’irais même la suivre.

Blaise :

Moi je vais suivre une femme ? Moi ? Je ne vais pas suivre ni aujourd’hui ni demain ni après-demain, mets ça dans ta tête, jamais je dis jamais jamais tu sais, comment on écrit non ? Ja et puis, mais...

À l'écran :

Les deux hommes suivent discrètement Aminata. Ils l'épient à l'angle d'une rue.

Phil :

Jo !

Blaise :

Quoi ?

Phil :

C’est pas toi qui as dit que tu n’allais jamais la suivre ?

Blaise :

On t’a demandé quelque chose ? N’importe quoi ! Moi j’ai dit ça ?

À l'écran :

Aminata sort d'un ascenseur, traverse un couloir avant d'entre chez une amie.

Amie 1 :

Hey !ça va ?

Aminata :

Tu vas bien ?

Amie 2 :

On dit quoi ?

Aminata :

J’ai un truc à vous raconter : ha-llu-ci-nant !

Amie 1 :

Ah !

À l'écran :

Les deux hommes épient à travers une porte.

Aminata :

Vous savez quoi ?

Amie 2 :

Qu’est-ce qu’y a encore ? Comment ça, comment ça, je veux savoir !

À l'écran :

Les deux hommes marchent sur la pointe des pieds. Phil ferme discrètement la porte derrière eux.

Blaise :

Attention, elle va regarder dans l’œil de mouton

À l'écran :

Une incrustation apparaît à l'écran.

Incrustation :

Confidences

À l'écran :

Les trois femmes sont en train de parler.

Amie 2 :

Il t’a pris la tête pour une photo ? Il n’a pas de dossier lui peut-être ?

Aminata :

Ah non je t’assure justement il n’en a pas. C’est le mec le plus généreux au monde, je t’assure vraiment, et il joue les gros durs comme ça c’est un peu…

À l'écran :

Dans le couloir, Phil peine à retenir Blaise qui tente d'entrer de force dans la maison où se trouve les femmes.

Phil :

Non calme toi.

Blaise :

Laisse-moi.

Phil :

Ecoute, il ne se passera rien avant 52 min, c’est statistique, c’est statistique, 84% des adultères interviennent seulement après 53 min au domicile de l’amant. Calme-toi.

Blaise :

Tu connais, toi, quoi en femmes ? Tu me donnes des conseils, tu n’as pas de femme, tu es célibataire, c’est toi qui me donnes des conseils.

À l'écran :

L'écran revient à la conversation entre les femmes.

Aminata :

En 15 ans j’ai jamais à me plaindre.

Amie 1 :

Eh ben justement et pourquoi t’as gardé cette photo de Justin ? Hey, tu regrettes.

Aminata :

N’importe quoi !

À l'écran :

L'écran revient à la conversation entre Blaise et Phil.

Blaise :

La petite serveuse-là tu as même pas pu draguer tu parlais « ouaouaoua » tu parles d’elle, elle est où maintenant elle est où ?

Phil :

Oh c’est fini c’est fini avec elle, y avait trop de chichi, trop d’histoires, patati patata, faut aller parler, faut aller par là, comment dire ça, c’est incompatibilité d’humeur voilà.

Blaise :

Incompati… quoi ? Tu t’es fait jeter comme une peau de banane au bord d’une route Incompatibilité patati chichichi chichichi, quel chichi ? Tu t’es fait jeter, incompatibilité ça veut dire on t’a jeté.

Phil :

Non-incompatibilité d’humeur : ça collait plus.

À l'écran :

L'écran revient à la conversation entre les trois femmes.

Aminata :

Parce que Justin c’était un mec, tu vois, pour les weekends, les restaurants, les promesses pas tenues, tu vois.

À l'écran :

L'écran affiche des images d'Aminata et de Justin en train de parler.

Justin :

Mais, mais chérie je t’aime.

Aminata :

Si tu m’aimes, tu devrais me respecter, qu’est-ce que ça te coûte même de mettre un préservatif ? On est sécurisés tous les deux pour être tranquille.

Justin :

On n’a pas à mettre de préservatif, on n’a pas le sida.

Aminata :

Ah t’as fait le test ? Le sida là, ça prévient pas.

Justin :

Non, une belle femme comme toi n’a pas le sida.

Aminata :

Ah t’as fait le test ? Le sida là, ça prévient pas.

Justin :

Non, une belle femme comme toi n’a pas le sida.

Aminata :

Un beau parleur comme toi ne me rassure pas. Franchement, tu crois que le sida, ça se voit sur le visage des gens ? Tu as trouvé les arguments pour qu’on vienne jusqu’ici. Je suis dans ton lit maintenant et tu te dégonfles.

Justin :

Moi, je me dégonfle ? Mais pas du tout je cherche juste notre félicité.

Aminata :

Félicité ! Qui va te féliciter, ici ? Tu veux quoi ? Des applaudissements ? Tu veux quoi ? La médaille du gars qui a gâché tout le weekend, quoi, hein ? Du gars irresponsable qui ne peut pas mettre de préservatif. Je ne devrais même pas avoir à te le demander.

Justin :

Mais chérie Coco.

Aminata :

Y a rien de chérie Coco, laisse-moi. Tu ne veux pas mettre de préservatif ?

Justin :

Non, non, vraiment pas, je ne peux pas.

Aminata :

Moi aussi, tu sais j’ai pas envie de mettre un préservatif, tu sais pourquoi ?

Justin :

Non.

Aminata :

Parce qu’il se passera rien.

Justin :

He he he !… Rien ?

Aminata :

Rien !

Justin :

Même pas un peu ?

Aminata :

Même pas un peu. Rien

À l'écran :

L'écran revient à la conversation entre les trois femmes.

Amie 2 :

En tout cas, Ami, chapeau ! Je ne sais pas comment tu fais pour résister, mais quand c’est chaud, c’est chaud.

Aminata :

On n’avait pas fait le test, le test de dépistage on n’a pas fait donc c’est non !

Amie 2 :

Donc, en pleine action tu as refroidi le gars.

Aminata :

C’est toi qui commandes, non ? C’est toi qui croises les jambes, non ? S’il n’est pas raisonnable, on ne décroise pas.

Amie 1 :

Ha ha ! C’est ça.

À l'écran :

L'écran revient à la conversation entre Blaise et Phil.

Phil :

Elle ne m’a pas jeté, mais c’est que, elle voulait que je mette des capotes.

Blaise :

Mais tu sais pas que c’est important ? Il faut prendre la capote. Premièrement, tu mets la capote comme ça Aminata ne peut pas te faire un bébé dans le dos. T’as compris ?

Phil :

Bien sûr que si.

Blaise :

Bien sûr que si, bien sûr que si, monsieur je connais tout. Ecoute-moi bien, et deuxièmement, tu mets la capote, ça te protège contre le sida, oui monsieur. Et quand tu mets la capote, là tu peux faire tranquille.

À l'écran :

L'écran revient à la conversation entre les trois femmes.

Aminata :

OK Blaise n’est pas romantique, mais un truc est sûr c’est que le gars il te soutient quoi, et surtout, surtout, surtout, il est responsable, il n’est pas comme ce faux parleur de Justin.

À l'écran :

L'écran revient à la conversation entre Blaise et son ami.

Blaise :

Mais le jour où tu as décidé d’enlever la capote là, vous faites le test : toi tu fais, elle fait. Quand vous avez fini de faire, vous pouvez faire les affaires sans problème, c’est de toute tranquillité, mais c’est là, tu es obligé d’être fidèle, elle est obligée d’être fidèle, c’est tout.

Phil :

Ah, fidélité est aussi, y a pas qu’un seul poisson dans l’océan ?

Blaise :

C’est quoi tes histoires de poisson ? Tu vois tu as pas changé. Quand tu as fait là c’est fini, tu es fidèle à 100%, mais si jamais tu triches, tu vas voir dehors là, ton deuxième bureau là, mon frère, tu mets la capote là-bas. Oui, je suis fidèle, Aminata aujourd’hui, Aminata demain, Aminata après-demain. C’est Aminata, j’y ai réfléchi, j’ai pensé à elle, d’ailleurs, je vais la récupérer, tu me connais je vais la récupérer, regarde ça, je vais la casser la porte.

À l'écran :

Phil tente d'empêcher Blaise d'entrer dans la maison où se trouve Aminata.

Phil :

Non, ne la casses pas.

Blaise :

J’ai dit je vais la casser, laisse-moi.

Phil :

On est civilisé on va toquer doucement, ils vont ouvrir la porte.

Blaise :

Non laisse-moi.

À l'écran :

Blaise réussit à sonner à la porte. L'amie d'Aminata ouvre la porte, Blaise entre brusquement, suivi de Phil.

Blaise :

Où il est ? Où il est ? Lâche-moi, où il est ?

Aminata :

Mais qu’est-ce que tu fais là toi ?

Blaise :

Je t’ai suivi, je t’ai suivi pour te prendre en flagrant délit dans le lit, il est où ton Justin là ?

Aminata :

Y’a que mes amies là tu vois, Justin, ici, là, il est caché où ?

Blaise :

Il est parti ?

Aminata :

Ça fait 15 ans qu’il est parti, tu comprends ça, 15 ans qu’il est parti, walou, disparu, noyé, tout ce que tu veux ok ? Y a même pas photo.

Blaise :

Et ça c’est quoi ? C’est quoi madame y’a pas photo ?

Aminata :

Mais qui peut rivaliser avec toi ? C’est pas toi qui me soutiens ? C’est pas toi qui m’encourages ?

Blaise :

Oui.

À l'écran :

Phil fait des yeux doux à l'amie d'Aminata.

Aminata :

C’est pas avec toi que je vis, hein ? Cette photo-là, tu peux la déchirer, y a pas d’importance, tu sais bien que je t’aime, il y a que toi que j’aime. « Oui, mais, oui, mais… » Viens ici.

À l'écran :

L'écran affiche des images de Blaise et d'Aminata en train de roucouler autour d'un repas. Ensuite, une incrustation apparaît.

Incrustation :

Epilogue

À l'écran :

Blaise est debout dans un couloir.

Blaise :

Messieurs on ne rigole pas avec ça, écoutez-moi bien, quand vous allez draguer une fille là et que vous allez passer en action, mettez toujours le préservatif, c’est très important, y a pas de honte à ça de mettre de préservatif parce que ça fait de toi un vrai gars, un vrai homme, un gentleman comme disent les Américains.

À l'écran :

Aminata apparaît à l'écran.

Aminata :

Les filles, ne cédez pas même si l’homme roucoule, vous n’êtes pas des pigeonnes hein, pas de relation sexuelle sans préservatif si les deux partenaires n’ont pas fait le test de sida, OK ?

À l'écran :

L'amie d'Aminata apparaît à l'écran.

Amie 2 :

Si Monsieur refuse le préservatif, insistez jusqu’à le convaincre, s’il vous respecte, il mettra la capote.

À l'écran :

Phil apparait à l'écran.

Phil :

C’est vrai qu’avec le préservatif on a l’esprit tranquille, avant, pendant et après, parce qu’on est tous les deux protégés.

Retour à la page précédente