Syphilis

Infos Santé Maladies

La syphilis est une Infection Sexuellement Transmissible (IST) présente partout dans le monde et touchant particulièrement l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud. On peut être infecté pendant des années avant que la maladie n’entraîne des complications parfois mortelles. Traitée à temps, elle se soigne pourtant très bien : c’est pourquoi le dépistage est essentiel.

Qui est concerné ?

Picto qui est concerné

Les hommes comme les femmes sont concernés par cette maladie. Le risque d’être infecté par la syphilis est plus important si :

  • vous avez plusieurs partenaires sexuels 
  • votre partenaire a lui-même plusieurs partenaires sexuels 
  • vous avez des rapports sexuels sans préservatif 
  • vous êtes atteint du VIH ou d’une autre IST 
  • vous ou votre partenaire utilisez des drogues injectables

Comment se transmet la syphilis ?

Picto Transmission

La syphilis se transmet lors de rapports sexuels non protégés avec une personne déjà contaminée : pénétration vaginale ou anale sans préservatif, rapport bouche-sexe.

Plus rarement, on peut l’attraper par une écorchure sur la peau ou par l’échange de seringues.

Si elle est infectée, la mère peut aussi transmettre la maladie à son bébé pendant la grossesse : le nourrisson risque alors d’être aveugle, sourd, ou de présenter des malformations des os et des dents.

Dès que le malade est infecté, il est contagieux et peut transmettre l’infection à ses partenaires.

Quels sont les signes ?

Les premiers symptômes apparaissent quelques jours à plusieurs mois après l’infection. La syphilis se développe généralement en trois phases.

La 1ère phase peut passer inaperçue. Juste un bouton dur, creux le plus souvent qu’on appelle “chancre” et qui apparaît sur les parties génitales et parfois sur la gorge ou l’anus.

Quelques semaines plus tard, une 2e phase se manifeste par l’apparition de tâches rouges sur la peau, accompagnée d’une chute de cheveux, de poussées de fièvre, et de courbatures.Cette période peut durer plusieurs années.

Il peut ensuite y avoir une période de répit, qui peut aller jusqu’à 30 ans, avant que ne se déclenche la phase la plus dangereuse de la maladie : des complications graves touchent alors le cerveau, le cœur, les os et peuvent entraîner la mort.

Existe-t-il un traitement ?

OUI il existe un traitement, et si la syphilis est détectée rapidement elle se soigne bien. Il est important de se soigner même si à certaines phases de la maladie, les signes disparaissent tout seuls. On la traite avec des antibiotiques, habituellement la pénicilline, par injection. Quand la syphilis est dépistée à un stade avancé, le traitement aide à lutter contre l’évolution de la maladie mais ne fait pas disparaître l’infection. Pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme celles atteintes du VIH, le traitement peut être de plus longue durée.

Attention : le traitement ne protège pas contre une nouvelle contamination et on peut attraper la syphilis plusieurs fois. 

Où se faire dépister ?

Le dépistage de la syphilis peut être réalisé par votre médecin généraliste ou spécialiste (gynécologue ou urologue), dans un laboratoire d’analyse médicale ou encore dans l’un des centres gratuits, anonymes et accessibles sans rendez-vous :

  • les centres d’information, de dépistage et de diagnostic des IST (CIDDIST)
  • les centres de dépistage anonymes et gratuits (CDAG)
  • les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF)

Le dépistage est obligatoire en début de grossesse

La meilleure solution : la protection

Le meilleur moyen d’éviter la syphilis est de se protéger à chaque rapport sexuel : les préservatifs masculin et féminin sont la seule protection efficace.

On peut être infecté pendant des années sans le savoir, c’est pourquoi le dépistage est la meilleure façon de révéler la maladie. Le plus souvent il se fait par prise de sang, mais il peut aussi consister en un prélèvement sur le “chancre” au début de l’infection. Si le résultat est positif, il faut avertir toute personne avec qui vous avez eu des rapports sexuels et qui pourrait être exposée, afin de limiter la contagion.