Gastro-entérite

Infos Santé Maladies

La gastro-entérite est une maladie sans gravité, mais très fréquente et contagieuse, surtout en hiver. Elle se soigne rapidement, en deux ou trois jours. Si un nourrisson ou un très jeune enfant en est atteint, elle peut devenir dangereuse. Il faut alors agir vite.

Qui est concerné ?

Picto qui est concerné

La gastro-entérite peut concerner tout le monde. Mais quand elle touche les nourrissons, les très jeunes enfants et les personnes âgées, elle peut être dangereuse parce que les vomissements et la diarrhée entraînent une déshydratation, c’est-à-dire qu’on perd beaucoup d’eau. Il faut consulter rapidement un médecin qui prescrira un traitement. Dans les cas les plus graves, une courte hospitalisation peut être nécessaire pour pratiquer une perfusion afin de réhydrater le petit malade ou la personne âgée qui n’arrive pas à boire assez.

Comment se transmet la gastro-entérite ?

Méfiez-vous, la gastro-entérite est très contagieuse ! Elle se transmet de plusieurs manières : par les postillons, par la salive, par les selles… Les bébés et les jeunes enfants sont les plus touchés par la gastro-entérite parce qu’ils mettent tout à la bouche, leurs mains, leurs jouets, tout ce qu’ils trouvent, et donc la diffusion du virus se fait très vite par cette voie.

Gastro 2

Quels sont les signes ?

Picto signes

Selon les cas, la gastro-entérite peut provoquer des vomissements ou une diarrhée – ou les deux à la fois –, avec parfois des maux de tête et un peu de fièvre.

C’est très variable d’une personne à l’autre. Mais aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte, quand on a une gastro-entérite, les selles sont très liquides et abondantes.

On parle « de diarrhée aiguë » dès qu’on va plus de trois fois aux toilettes par jour.

Existe-t-il un traitement ?

Picto traitement

Si vous êtes en bonne santé, Il faut vous reposer et boire beaucoup d’eau, mais par petites gorgées à chaque fois, c’est très important. Si vous n’avez pas faim, ce n’est pas grave mais dès que vous vous sentirez mieux, vous pourrez alors manger plutôt des pâtes, du riz, des pommes de terre et des carottes cuites pour commencer. 

Aux bébés et enfants de moins de trois ans, donnez à boire du soluté de réhydratation orale (SRO) que vous pouvez acheter en pharmacie. Si au bout de deux heures, votre enfant continue à vomir, à avoir des selles abondantes et liquides, emmenez-le tout de suite chez le médecin. Si votre enfant a moins de 3 mois, n’attendez pas : dès les premiers signes, emmenez-le chez le médecin.

Dans tous les cas, si vos enfants vont à l’école ou à la crèche, gardez-les à la maison pour que la gastro-entérite ne s’étende pas à d’autres personnes.

Comment se protéger ?

Picto protection

Que vous soyez vous-même malade ou en en contact avec quelqu’un de malade, il faut se laver les mains au savon, le plus souvent possible (avant de préparer le repas, avant de manger, après être allé aux toilettes…).

Surtout, ne vous touchez ni le nez ni la bouche sans vous être d’abord lavé les mains.

Désinfectez les toilettes après chacun de vos passages avec de l’eau de javel ou un autre produit.

Si c’est votre bébé qui a une gastro-entérite, lavez-lui aussi les mains.

Nettoyez fréquemment au savon tous les objets qu’il touche : tétine, doudou, jouets… Sans oublier son pot qu’il faut désinfecter après chaque utilisation.

Et gastro ou pas, rappelez à toute la famille qu’il faut régulièrement se laver les mains !

Les 6 règles à respecter en cas d’infection

Quand un des membres de la famille est atteint d’une gastro-entérite, il faut prendre quelques précautions :

  1. Eviter les câlins et les bisous ;
  2. Se laver souvent les mains au savon ou les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique ;
  3. Ne pas mélanger les affaires de la personne malade – comme sa brosse à dents, ses serviettes ou ses couverts à table – avec celles des autres ;
  4. Laver séparément le linge du (ou de  la) malade ;
  5. Nettoyer fréquemment au savon les objets que tout le monde utilise, comme les poignées de porte, le téléphone, la télécommande ;
  6. Aérer souvent la chambre du malade.

En savoir plus