Accident vasculaire cérébral : AVC

Infos Santé Maladies

155 000 personnes en France ont chaque année un accident vasculaire cérébral (AVC), 62 000 personnes en meurent et 50 000 se retrouvent handicapées. L’AVC est la première cause de mortalité pour les femmes et la troisième pour les hommes. On peut limiter le risque de faire un AVC avec une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et en traitant l’hypertension artérielle.

Qu'est-ce qu’un accident vasculaire cérébral ?

Souvent appelé « attaque », l’accident vasculaire cérébral (AVC) veut dire que le cerveau manque tout à coup d’oxygène. Il y a :

  • les AVC « ischémiques » : un caillot de sang bouche un vaisseau qui transporte l’oxygène au cerveau (80 % des cas) ;
  • les AVC « hémorragiques » : il y a du sang dans le cerveau car le vaisseau qui transporte le sang s’est rompu (20 % des cas).

La gravité de la maladie dépend de l’endroit où l’accident se produit  dans le cerveau et de l’importance des “dégâts”. Il peut y avoir des conséquences au niveau des mouvements (la paralysie par exemple), des neurones (perte de mémoire, difficulté à parler...).

Qui est concerné ?

Picto qui est concerné

Le risque d’AVC augmente avec l’âge, mais un quart des accidents concerne des personnes qui ont moins de 65 ans.

Les grands fumeurs, les personnes qui boivent beaucoup d'alcool, mangent mal sont plus exposés à cette maladie.

Les personnes très stressées ou qui ont des antécédents familiaux sont aussi concernées. 

Quelles sont les causes de l’AVC ?

Les AVC “ischémiques” sont dus à des dépôts de cholestérol sur les parois des vaisseaux. 

Les vaisseaux deviennent moins souples et rétrécissent.

C’est ce qui favorise la formation d’un caillot.

Une mauvaise alimentation (trop de gras, trop de sucre), le manque d'activité physique, le tabac, le stress, l'alcool et l’âge augmentent aussi le risque.

Les AVC “hémorragiques”, qui sont dus à la rupture d’un vaisseau, sont provoqués par l’hypertension artérielle le plus souvent.

Quels sont les signes ?

Picto signes
  • Il y a brutalement une perte de force ou un engourdissement au visage et au bras ;
  • des difficultés pour  parler (on ne trouve plus les mots, on a du mal à parler) ;
  • il peut y avoir aussi une perte de l’équilibre, des problèmes de vue ou des maux de tête.

Que faire en cas d’AVC ?

C’est une urgence médicale absolue. Il faut appeler le 15 (samu) le plus vite possible car plus on a un traitement rapidement, plus on a de chance de guérir sans complication.

Une fois à l'hôpital, on peut essayer de dissoudre le caillot si c’est un vaisseau qui est bouché.

En attendant les secours, il faut mettre la personne en position latérale de sécurité et ne rien donner à boire et à manger. 

Quelques conseils simples pour prévenir l’AVC

1- Allez régulièrement chez votre médecin pour surveiller votre tension artérielle et votre taux de cholestérol.

2- Mangez équilibré en limitant les matières grasses, le sucre et le sel (5 fruits et légumes par jour).

3- Faites de l'exercice physique – marchez ou pratiquez un sport pendant au moins 30 minutes par jour.

4- Arrêtez de fumer, c’est le mieux ! Parlez en à votre médecin ou demandez conseil au pharmacien.  Pour plus d'informations : http://www.tabac-info-service.fr/

En savoir plus