Sexualité : comment en parler dans le couple

Infos Santé Sexualité

Comment parler de sexualité avec son partenaire ? Comment aborder des sujets intimes, surtout au début de sa relation ? Quelques conseils pour parler sans gêne de sexualité, et pour mieux concilier plaisir et santé à toutes les étapes de votre relation.

en bref

  • Parler librement de sexualité dans le couple est important à toutes les étapes de la relation
  • Au tout début d’une relation même si cela est difficile il faut aborder la question du préservatif: c’est essentiel pour protéger sa santé !
  • Le choix de la contraception n’est pas seulement une affaire de femmes, c’est une décision qu’il vaut mieux prendre à deux

Se parler librement  dans un couple peut prendre du  temps, surtout quand il s’agit d’aborder des sujets comme la sexualité. Savoir exprimer ses envies et ses désirs est pourtant important, pour la bonne santé du couple et sa durée !

Démarrer sa relation sur de bonnes bases

Si pour exprimer tous vos désirs, vous pouvez attendre un peu que la confiance s’installe, il y a un sujet à aborder rapidement : le préservatif !  

Parler du préservatif peut être gênant, mais il ne faut pas hésiter à le faire car c’est un sujet important au début d’une relation. En effet, les infections sexuellement transmissibles (IST), dont le virus du sida, ne se voient pas toujours. Tant que vous n’avez pas fait de dépistage, vous ne pouvez donc pas savoir si la personne que vous avez rencontrée est contaminée ou non. Et elle non plus, car cela peut remonter à de nombreuses années en arrière ! N’ayez donc pas de complexe à parler du préservatif, c’est avant tout une question de santé ! Quelle honte y a-t-il à vouloir se protéger et protéger celui/celle que l’on aime ?

Si vous n’arrivez pas à aborder le sujet naturellement, saisissez (ou provoquez) les occasions qui se présentent : passage devant une pharmacie, publicité dans un magazine, brochure, émission de télé… Ou inventez l’histoire d’un ami ou d’une amie ravi(e) qu’avec son partenaire, tout se soit si bien passé !

Si vous êtes un homme, prendre les devants en mettant un préservatif est un geste responsable, que votre partenaire appréciera à sa juste valeur. Cela prouve que vous êtes un homme digne de confiance, qui la respecte et la protège contre tous les risques...

Si vous êtes une femme, voici quelques arguments à utiliser si votre partenaire  se montre réticent :

  • Mettre un préservatif est un signe de respect et d’amour : c’est la seule façon de se protéger l’un et l’autre contre le VIH/SIDA et les autres IST (infections sexuellement transmissibles). Et aussi bien sûr d’une grossesse non désirée.
  • Mettre un préservatif ne signifie pas qu’on n’a pas confiance en l’autre : on peut être séropositif ou être porteur d’une IST sans que cela ne se voit et sans le savoir soi-même, même depuis plusieurs années ! Mettre un préservatif, c’est donc avant tout une question de santé !

Votre histoire est sérieuse, pourquoi ne pas aller plus loin...

Votre couple, c’est du sérieux ? Vous avez envie de faire l’amour sans préservatif... C’est le moment d’en parler ensemble. Pour être sûrs qu’aucun de vous n’est porteur d’une IST, faites-vous dépister, c’est le seul moyen de vérifier que vous n’avez rien. En fonction des résultats, il sera temps de choisir une contraception autre que le préservatif, si vous n’en utilisez pas déjà une.

Et pourquoi pas le préservatif féminin ?

Dans un couple, l’homme ne veut pas mettre de préservatif ? Dans ce genre de situation, la femme peut mettre un préservatif féminin. En plus, elle peut le mettre plusieurs heures avant le rapport sexuel, ce qui permet d’avoir l’esprit libre au moment de passer à l’action.

Pour en savoir plus : www.lepreservatif-feminin.fr ou consultez le dossier préservatif féminin

Choisir à deux la contraception la plus adaptée

Photo de différents moyens contraceptifs

Parmi les différents sujets qui peuvent se poser dans un couple, il y a celui de la contraception. Une contraception permet d’éviter une grossesse non souhaitée et de choisir le moment d’avoir un enfant. Il est donc important d’y réfléchir à deux ! Préservatif, implant, pilule, DIU (dispositif intra-utérin, autre nom du stérilet), anneau vaginal : il existe de nombreux contraceptifs  (www.choisirsacontraception.fr)… En parler avec votre partenaire permet de choisir le moyen qui convient le mieux à votre relation et à votre situation (vie de couple, enfants ou projets d’enfants, situations professionnelles, état de santé).

Se parler dans les moments de doute

Vous soupçonnez votre partenaire d’avoir une liaison ? C’est un moment difficile à vivre et vous seul(e) déciderez de l’avenir de votre relation. Mais quoi qu’il en soit, il ne faut pas vous mettre en danger ! Mieux vaut savoir si votre partenaire s’est protégé ou non. S’il ne l’a pas fait, demandez-lui de faire un test du dépistage du VIH-Sida et des IST. Et si vous avez eu des rapports sexuels avec lui (ou elle) durant cette période, faites-vous également dépister. En attendant les résultats, le préservatif est indispensable pour protéger votre santé.

Si c’est vous qui avez eu un rapport non protégé avec un(e) partenaire occasionnel(le), il est important, avant même de réfléchir à l’avenir de votre relation, de prendre votre courage à deux mains : parlez-en avec celui/celle qui partage votre vie afin de faire rapidement un test de dépistage.