Le préservatif féminin, une protection efficace

Infos Santé Sexualité

Le préservatif féminin, qui existe déjà depuis 1998, offre de nombreux avantages. Facile à poser, agréable à l’usage, ce contraceptif est une vraie alternative au préservatif masculin et protège des infections sexuellement transmissibles (IST).

en bref

  • Le préservatif féminin est à la fois un mode de contraception et une protection contre les infections sexuellement transmissibles.
  • On peut l’insérer dans le vagin plusieurs heures avant le rapport sexuel.
  • Il permet à la femme de maîtriser sa sexualité et de ne pas dépendre de son partenaire pour se protéger.

Le préservatif féminin, c’est un gage de sécurité. Ce mode de contraception fait barrage au VIH-sida et aux autres infections sexuellement transmissibles.  Très fin, il laisse passer la chaleur du corps et n’est en aucune manière un obstacle au plaisir. Alors, comment ça marche ? Quand et comment le poser ? Voici le mode d’emploi.

À quoi ressemble-t-il ?

Photo préservatif féminin

C’est une sorte de gaine, en nitrile ou en polyuréthane, munie d’un anneau souple à chacune de ses extrémités. Il se place à l’intérieur du vagin. 

 

Comment le poser ?

Illustration de la pose d'un préservatif féminin
  1. Commencez par frotter l’emballage entre vos mains pour répartir le lubrifiant. Ensuite, ouvrez délicatement l’emballage en faisant attention à ne pas déchirer le préservatif, par exemple avec vos ongles.
  2. Choisissez la position qui vous semble la plus confortable : debout un pied sur une chaise, accroupie, allongée. Pincez l’anneau intérieur entre votre pouce et votre index pour obtenir un « 8 ».
  3. Insérez-le dans le vagin, après avoir écarté les grandes lèvres. Avec un doigt, poussez-le le plus profondément possible. L’anneau intérieur se positionne alors contre le col de l’utérus, l’autre anneau restant à l’extérieur.
  4. Au moment de la pénétration, maintenez-le à l’extérieur avec une main et guidez le pénis de votre partenaire à l’intérieur du préservatif.
  5. Après le rapport et de préférence en position allongée, faites tourner l’anneau extérieur sur lui-même pour fermer le préservatif, puis retirez-le et jetez-le à la poubelle, pas dans les toilettes.

Toutes les femmes peuvent l’utiliser !

Le préservatif féminin est utilisable par toutes les femmes, même si elles ont déjà une contraception. Pourquoi une double protection ? Si vous avez plusieurs partenaires, l’utilisation du préservatif s’impose parce que c’est la seule protection contre les infections sexuellement transmissibles (IST). Et même si vous n’avez qu’un seul partenaire, mais que vous ne savez pas s’il est porteur ou pas d’une IST, n’hésitez pas à vous protéger. Enfin, l’intérêt d’une double protection, c’est qu’en cas d’accident, vous serez toujours protégée du risque de grossesse.

Photo groupe de femmes

Quels sont les avantages du préservatif féminin ?

Le préservatif féminin permet de gérer sa sexualité, sans dépendre de son partenaire pour se protéger. Si par exemple votre partenaire refuse de mettre un préservatif masculin, vous pouvez vous protéger.

Autre avantage important : sa souplesse d’utilisation ! D’abord, vous pouvez l’acheter sans ordonnance. Ensuite, il protège aussi efficacement le col de l’utérus, le vagin, la vulve et le pénis. Par ailleurs, il ne nécessite pas, comme avec le préservatif masculin, que l’homme se retire avant la fin de son érection. Enfin, vous pouvez le mettre plusieurs heures avant un rapport sexuel. Ainsi, vous n’aurez pas à vous interrompre pour l’insérer.

Quelles précautions faut-il prendre ?

Quelques précautions à prendre cependant :

  • si, au cours de la pénétration, l’anneau extérieur est introduit par le pénis dans le vagin, il faut repositionner le préservatif, sinon, il n’est pas efficace ;
  • au cours d’un rapport, un seul préservatif suffit, masculin ou féminin (pas les deux à la fois !) ;
  • il ne faut pas réutiliser le même préservatif pour un second rapport sexuel (même s’il a lieu juste après le premier), même en le lavant ;
  • s’il se déchire – ce qui est très rare –, alors il n’aura pas joué son rôle contre une possible contamination  par une IST et de protection d’une grossesse. Dans ce cas, consultez rapidement, dans les 48 heures, un médecin, un gynécologue ou rendez-vous aux urgences ou dans un centre de planification familiale.

Où le trouver et combien coûte-t-il ?

Vous pouvez acheter des préservatifs féminins dans toutes les pharmacies. La boîte de trois préservatifs coûte entre 6 et 9 euros. Mais vous pouvez aussi vous en procurer gratuitement dans les Centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) et dans certaines associations.

Attention aux usages détournés du préservatif féminin

Certaines femmes se demandent si, en retirant l’anneau intérieur, elles peuvent utiliser le préservatif féminin lors d’une pénétration anale. Les fabricants n’ont pas fait de recherches pour ce type d’utilisation et donc c’est vivement déconseillé. Par ailleurs, si un homme souhaite l’utiliser comme préservatif (sans l’anneau intérieur), il n’y a aucune garantie d’efficacité, mieux vaut s’abstenir de le faire. Il existe un site très complet sur le préservatif féminin, n’hésitez pas à le consulter : http://www.lepreservatif-feminin.fr/

Le saviez-vous ?

Les préservatifs ne durent que 5 ans !

Avant d’utiliser un préservatif, qu’il soit féminin ou masculin, pensez à vérifier, sur son emballage, sa date limite d’utilisation. En effet, un préservatif est périmé 5 ans après sa fabrication. Donc, si vous en trouvez un qui traîne depuis des années au fond d’un tiroir, jetez-le.

Par ailleurs, préférez les préservatifs qui portent sur leur emballage les normes CE ou la NF EN 600. Elles indiquent que le préservatif a subi de nombreux tests de résistance et qu’il est conforme aux exigences de sécurité et de qualité.