La vaccination, un geste de prévention essentiel

Infos Santé Vaccination

La vaccination est le seul moyen efficace d’éviter un certain nombre de maladies. Mais à condition de bien suivre le programme de vaccinations et de ne pas oublier les rappels.

en bref

  • La vaccination est le seul moyen efficace de se protéger contre certaines maladies et d’éviter de les transmettre à d’autres personnes.
  • Pour que la vaccination soit pleinement efficace, il faut faire tous les rappels. Consultez le calendrier des vaccinations, disponible en plusieurs langues.
  • Certaines maladies qui avaient presque disparu – la rougeole, par exemple – réapparaissent parce qu’on est devenu moins vigilant sur les vaccins.

La vaccination a permis – et permet encore aujourd’hui – de sauver des millions de vies humaines. C’est un geste indispensable de prévention qui protège la personne qui a été vaccinée et qui permet également de ne pas transmettre la maladie à d’autres personnes trop fragiles pour être vaccinées (bébés, femmes enceintes, malades). Grâce à la vaccination, la poliomyélite ou la diphtérie ont disparu depuis quelques années en France mais elles sont encore présentes dans d’autres pays.

Les maladies qu’on croit bénignes ne le sont pas toujours

Photo de femme enceinte

On croit, à tort, que certaines maladies, comme la rougeole ou la rubéole sont bénignes et que ce n’est donc pas la peine de se faire vacciner. La rougeole, pourtant, peut être très grave. Quant à la rubéole, si elle est généralement bénigne elle peut être redoutable pour une femme enceinte et l’enfant qu’elle porte. Il est  donc nécessaire, même si l’on est en bonne santé, de se faire vacciner contre cette maladie soi-disant bénigne. C’est un moyen de se protéger soi même et de préserver les autres, en particulier les plus fragiles qui ne peuvent être vaccinés. 

 

Ne pas oublier les rappels !

Pour être parfaitement immunisé, il est très important de bien suivre le calendrier vaccinal. Celui-ci explique comment procéder, et quand faire les rappels.

Calendrier vaccinal 2013 INPES

Prenons l’exemple du vaccin contre la diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) :

  • Les 3 premières injections sont effectuées quand le bébé a 2, 4 et 11 mois.
  • Un rappel est nécessaire à 6 ans puis un autre vers 11-13 ans.
  • Ensuite il faut faire des rappels à 25 et 45 ans puis tous les 10 ans à partir de 65 ans.

D’autres, comme celui de la rougeole-oreillons-rubéole (ROR), ne nécessitent qu’une injection à 12 mois puis une autre injection entre 16 et 18 mois. En deux injections seulement, le vaccin ROR protège contre ces trois maladies.

En cas de retard dans le programme de vaccination, il ne faut pas tout recommencer depuis le début, mais le reprendre au stade où il a été interrompu.

Pour connaître le calendrier des vaccinations, cliquer ici http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1175.pdf

Continuer à se faire vacciner même si la maladie a disparu en France

Photo d'une enfant se faisant vacciner

Certaines maladies ont quasiment disparu en France comme la diphtérie et la poliomyélite. Pourquoi donc se faire vacciner ? Parce ces maladies sont encore présentes dans d’autres pays. C’est en continuant à vacciner toute la population qu’on évite que les infections ne se remettent à circuler dans le monde. C’est pour cette raison que malgré la disparition de la diphtérie et la poliomyélite en France, la vaccination reste obligatoire pour tous les nouveau-nés.

Quant à la tuberculose, même si elle est en recul en France, c’est encore une cause importante de mortalité, notamment dans les pays d’Afrique subsaharienne, d’Asie et d’Europe de l’Est. C’est pourquoi, bien que le vaccin ne soit plus obligatoire en France pour les enfants entrant en crèche ou en maternelle, il est toujours fortement recommandé :

  • pour tous les enfants vivant dans des régions où la maladie est encore présente (Île-de-France, Guyane) ;
  • pour ceux nés dans les pays très touchés par des épidémies de tuberculose, notamment ceux d’Afrique subsaharienne et d’Asie ou dont au moins un des parents est originaire de ce pays ;
  • pour ceux qui sont en contact avec des personnes venant des pays d’Afrique subsaharienne et d’Asie.

La vaccination, comment ça marche ?

Illustration de la vaccination
  1. Lorsqu’un microbe entre dans le corps, les défenses immunitaires se mettent en marche et essaient de l’éliminer en fabricant des anticorps.
  2. Lors d’une vaccination, on injecte un microbe rendu inoffensif.
  3. Ce microbe est identifié comme s’il était actif et notre corps se met alors à fabriquer des anticorps pour le combattre.
  4. Le jour où notre corps est confronté à ce même microbe, il saura se défendre très vite en fabricant les anticorps nécessaires.